Actualités

Adhésion ou renouvellement à Des Mains pour demain

Janvier 2014

Avec la nouvelle année, c'est le moment de renouveller votre adhésion à notre comité, ou bien d'en devenir membre. La présente est donc un appel à la solidarité.

La carte de membre coûte cinq dollars (5.00$).

Nous émettons des reçus d’impôt pour les dons de vingt dollars (20$) et plus.

Un geste, si petit soit-il, demeure une action de solidarité envers ceux et celles qui sont à nos côtés depuis 27 ans !

Il est aussi possible de devenir membre en ligne via notre site web : 

http://desmainspourdemain.org/devenirmembre.html

Sanankoroba a reçu son tracteur

9 décembre 2013

La population de Sanankoroba a fêté en grand l'arrivée du tracteur et de sa remorque en octobre dernier. Guy Lavallée et Jacques Geoffroy ont été de ceux qui ont vécu l'événement en direct !! MERCI à tous ceux et celles qui y ont cru !!

Voyez l'album photo : 

http://on.fb.me/1aTA1R4

Quel malheur pour nos amis

Quel malheur pour nos amis

Quel malheur s’abat sur nos amis du Mali ?

C’est en 1985 que Ste-Élisabeth a noué un jumelage avec la population de Sanankoroba au Mali et c’est en 2012 que Ste-Élisabeth s’est sérieusement inquiété pour ses amis. Pourtant depuis le début de cette amitié, le Mali a connu beaucoup de crises. 

Rappelez-vous dans les années 80, la grande sécheresse qui a engendré une famine et, avec elle, son lot de morts. Rappelez-vous cette révolte populaire en 1991 qui a mis à terre le régime militaire  et qui aura coûté des centaines de vies humaines majoritairement des étudiants et des étudiantes.

Pourtant, ces épisodes n’ont rien de comparable avec ce que le Mali a vécu en la seule année de 2012. Dès janvier, une guerre éclate au nord du pays : un conflit armé, mené par des groupes islamistes  dont Al Qu’Aïda au Maghreb Islamiste affilié à l’organisation de Ben Laden et qui n’a rien à voir avec les maliens. La mauvaise gestion de ce conflit par le gouvernement aboutit le 22 mars 2012 à un coup d’État  perpétré par des soldats. Ce qui précipite la chute de Kidal, Gao et Tombouctou, les trois principales grandes villes du nord du Mali. Donc pour la seule année 2012, en plus d’une occupation des 2/3 du territoire malien par des islamistes, le Mali connaît aussi une crise institutionnelle qui met à terre l’autorité de son État. 

Dans les territoires occupés, des gestes banals comme écouter de la musique, fumer une cigarette, sont punis par des flagellations. Des femmes sont fouettées parce qu’elles ne portent pas un voile. Des gens soupçonnés de vol, sont amputés des jambes ou des mains. Pire, un homme et une femme sont lapidés jusque mort s’en suive : tout cela au nom de la Charia (une loi islamique). Selon le Haut Conseil des Réfugiés (HCR), environ 150 000 maliens sont actuellement réfugiés dans les pays limitrophes et 230 000 sont déplacés à l’intérieur du pays.

En plus du coup d’État qui  a porté un dur coup à la démocratie, tous les pays occidentaux dont le Canada suspendent leurs relations avec le Mali.  Une double punition pour ce pays si pacifique !

Pourtant Sainte-Élisabeth est toujours aux côtés de ses amis. Pendant cette période, les correspondances s’intensifient de part et d’autres. Un vin fromage est organisé pour lever des fonds pour l’achat d’un tracteur et d’une remorque afin d’appuyer davantage  la production agricole et la gestion des déchets sur la demande de nos amis. 

  Début janvier 2013, les groupes islamistes tentent de gagner du terrain. Ils s’attaquent et défont le dernier verrou de l’armée malienne à Kona, à 70km de Mopti. C’est la panique au Mali car rien ne pourra désormais arrêter les groupes islamistes,  d’où l’appel du Président du Mali à François Hollande, le Président de la France.

N’eût été l’intervention in extrémis de l’armée française le 10 janvier 2013, la République du Mali aurait cessé d’exister,  disait Tiéman Coulibaly actuel ministre des affaires étrangères du Mali. Les islamistes étaient déterminés à gagner du terrain jusqu’au sud, jusque chez nos amis à Sanankoroba.

L’intervention française au Mali a été perçue, dans une très large majorité de la population malienne, comme une libération. C’est pourquoi, bien qu’étant une organisation apolitique, le comité Des mains pour demain, solidaire de ses amis maliens, joint sa voix à celle de la population malienne  pour apprécier l’intervention de la France, qui a su donner un vrai coup de main pour apaiser un tant soit peu cette crise. 

Et vivement la paix pour que les actions solidaires se  poursuivent et se multiplient. Nous n’attendons que le retour du calme pour envoyer le matériel chèrement acquis à nos amis de Sanankoroba. Restons solidaires dans le bonheur mais aussi dans le malheur. « La liberté n’a pas de prix», dirait le sage.

Suivez nous sur Facebook : 

http://on.fb.me/KW3Czf

MERCI à tous pour la soirée VIN FROMAGE

25 novembre 2012

La soirée Vin fromage a rapporté 10 776 $. Merci aux commanditaires et à tous les invités de cette soirée ! Le Comité Des Mains pour demain peut maintenant réaliser son projet d'achat d'une remorque pour la cueillette de déchets ménagers à Sanankoroba !

MERCI à nos partenaires du Vin Fromage 2012

13 octobre 2012

Nous remercions chaleureusement les commanditaires du Vin et fromage qui se tiendra le 10 novembre 2012.

Univins
Francs Vins Syvie Bellemare et son équipe du Tournant des érables
Le vignoble St-Gabriel
Le Domaine Féodal
Il était une bergère
La suisse Normande
La Comtoiserie
L'Abbaye Val Notre-Dame
La Boulangerie Saint-Viateur
La Fromagerie du Champ à la Meule
Les fromagers de la Table Ronde
Cochon cent façons
Un couvert pour toi
La Courgerie de Sainte-Élisabeth.

Un tracteur pour Sanankoroba

Juillet 2012

La campagne de financement lancée à l’occasion du 25e anniversaire du jumelage Sainte-Élisabeth/Sanankoroba (Mali) a porté fruit.

  Le comité Des mains pour demain est heureux d’annoncer qu’un tracteur sera bientôt livré à son village ami.

Les efforts ont permis d’amasser 30 000$. Plus de 140 donateurs individuels et de groupe ont rejoint cet élan de solidarité. Au moins cinq donateurs ont dépassé le montant de 1000$ dont la municipalité de Sainte-Élisabeth et la Caisse populaire de la Feuille d’Or (2500$).

Soulignons aussi la générosité des élèves de l’école Emmélie-Caron qui ont contribué de leurs économies à la réussite de ce projet.

L’achat du tracteur a été négocié au Québec avec un partenaire Machineries Nordtrac Ltée et la collaboration du manufacturier Massey-Ferguson.  

Considérant les derniers événements au Mali, l’envoi sera effectué lorsque les circonstances seront plus favorables.  Le succès de la campagne et de ses partenariats sont tels que l’achat d’une remorque pour le ramassage des déchets est en négociation!  Le comité prévoit une activité de financement à l’automne pour compléter le projet.

http://on.fb.me/PN2TRm

Nous remercions les donateurs à la campagne de financement d'un tracteur pour Sanankoroba

MERCI À NOS DONATEURS PLATINE *

Caisse populaire Desjardins de la Feuille d’Or
Municipalité de Ste-Élisabeth
Alain Dugré (Nordtrac)
Éric St-Georges (Nordtrac)
Daniel Dufresne

MERCI À NOS DONATEURS PLATINE

André Villeneuve, député de Berthier à l'Assemblée nationale du Québec
MRC de d’Autray 
EBI Environnement Inc
Thierry Thuault
Lucie Dufresne
Michaud Desroches Inc
Pharmacie Richard Munger

MERCI À NOS DONATEURS OR

Les entreprises L. Laporte de Bayonne Inc
Gérard Coulombe
Pierre Coutu
Ministère des Relations internationales (MRI)
Nordick eau Inc

MERCI À NOS DONATEURS ARGENT

Claude Houle
Michel Frappier
Mario Houle
Gaétane Lemieux
Rémi Marsan
Jean-François Vinet
Pèlerinage Marie-Reine des cœurs
Jean Pesant
Alain Lavallée
École Émmélie-Caron
José Leclair
Sylvain Houle
Syndicat des producteurs de lait
Jocelyne Dupuis
Daniel Boulard
Gilles Locat
Johny Séraphin