Télécharger la revue Villages Solidaires en format PDF (basse résolution)
Cliquez ici

Truc 10 - Adhérer à la Déclaration du Québec

 

 

Sainte-ÉlisabethEn novembre 2006, à Montréal, lors d’un congrès initié par l’Association québécoise des Organismes de Coopération internationale (AQOCI), la société civile québécoise a adopté la Déclaration du Québec.

Ce document est une véritable proclamation des valeurs à la base de toute solidarité internationale pour les organismes qui l’endossent. On y constate d’abord l’état du monde actuel, en décrivant la mondialisation néolibérale, l’idéologie sécuritaire qui influence les décisions politiques et l’inégalité structurelle entre les hommes et les femmes.

La Déclaration contient ensuite 16 grandes revendications, constituant des idéaux vers lesquels s’oriente le travail des signataires. Il s’agit de quelques phares plantés dans le vaste océan de la coopération permettant d’identifier les combats à mener.

Parmi ceux-ci, notons : le désir d’un monde basé sur les droits humains, l’égalité des hommes et des femmes, la souveraineté alimentaire et l’eau comme patrimoine de l’humanité.

Des Mains pour Demain a adopté la Déclaration du Québec. Le comité a ainsi endossé les revendications promulguées par la Déclaration et s’est également attaché à ses revendications.

Le mandat d’améliorer la coordination entre les organismes de coopération se réalise par la participation aux activités de l’AQOCI et, plus récemment, par la création du BenbaLa, le comité lanaudois des partenariats avec le Mali.

Des Mains pour Demain souhaite qu’un nombre croissant d’organismes lanaudois de la société civile se familiarisent avec la Déclaration du Québec et l’adoptent par résolution. Ce faisant, les organismes s’engagent à intégrer dans leurs mandats la responsabilité de développer des activités de sensibilisation à la solidarité internationale.

Marcelle Chartrand

Marcelle Chartrand« En trois ans sur le comité, j’ai plus appris sur le développement international que si j’étais retournée à l’école », affirme Marcelle Chartrand.

En 2006, entre deux emplois, Marcelle songe à reprendre les études. Sa passion pour l’international et ses valeurs personnelles la poussent vers une carrière dans ce domaine. Lorsqu’elle déménage à Sainte-Élisabeth et qu’elle entend parler de Des Mains pour Demain, elle se joint au groupe. Un an plus tard, elle en devient la présidente !

C’est sous sa gouverne que le comité vote une résolution en faveur de la Déclaration du Québec et en devient un adhérent. « C’est la base. Les valeurs de la Déclaration sont les nôtres », affirme-t-elle. Par exemple, la notion de développement solidaire tel que défini dans la Charte s’applique totalement au projet de Des Mains pour Demain. « Les besoins sont exprimés par Sanankoroba et nous les accompagnons dans leur développement », rappelle Marcelle.

« Adhérer à des valeurs et les affirmer haut et fort : tous les organismes communautaires devraient le faire. »